Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean-Paul Auvolat

Si acquérir du savoir, développer de la sensibilité, se former sur diverses techniques permet d’intégrer et/ou de développer de nouvelles compétences, une question peut se poser quant aux utilisations qui peuvent en être faites !

En effet, être formé en vue de l’obtention d’un diplôme, d’un métier ou d’une spécialité, ne requiert pas du point de vue général, la nécessité de se transformer intérieurement.

Une formation « conventionnelle » et sauf cas particuliers ne nous impose pas en amont de nous inscrire dans une démarche « éthique » ou d’élever notre conscience.

Il s’agit d’acquérir (donc Avoir) quelque chose en plus, c’est tout, c’est commun et sans jugement.

…toutefois qu’en sera-t-il fait ? Eh bien tout dépendra de l’état d’esprit, du Sens ou du non-sens avec lequel il sera fait.

Exemples : Un (ou une, la parité vaut également) constructeur, un architecte, un ingénieur, un financier, un politicien, un gestionnaire de site Internet etc. peut, selon ses choix (ou non choix), construire un véhicule de pompier ou un lance-missiles, monter un hôpital ou un centre d’extermination, financer des logements ou celui du « monde du milieu », conduire une liste électorale à caractère humaniste et évolutif ou gangréner une ville, développer des applications en vue de faciliter des lourdeurs administratives ou travailler à étendre les offres de drogues, de prostitution, ventes d’armes etc. sur le « dark net »…tout est possible à partir de compétences réelles acquises !

La différence se situe où, sinon à partir du Sens qui peut nous animer et que l’on cherche à développer.

Certes, des conditions particulières, des paramètres inconnus ou non décelés en amont, des obligations ou des menaces directes ou indirectes peuvent bien évidemment et hélas, obliger à faire…

Mais d’un point de vue commun, sans ces conditions extrêmes à ne souhaiter, se changer n’est pas une condition nécessaire, en revanche chercher à élever sa conscience, sa sensibilité et ses actions, pour ne pas dire s’engager dans la Quête de la Connaissance et de la Sagesse, à l’image de certain(e)s alchimistes authentiques…nécessite de se changer, de s’alléger, de se transformer (verbe Etre).

Le Sens n’a pas de consistance, il est abstrait, mais c’est lui qui peut et qui doit nous aider à gouverner (au sens noble) nos actions pour les matérialiser une fois orientées, c’est aussi, et pour l'exemple, la réalisation de l’Oeuvre des Compagnons du Devoir…sublimer la matière entreprise dans un cadre défini par le sens qui lui est consacré, c'est l'Assomption de la matière...tient donc !

Jean-Paul Auvolat

RFBCN200103

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article